26 septembre 2010

Le génome de la Chlorelle identifié

Une équipe du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) vient de terminer l’analyse complète du génome de la Chlorella.

 

La Chlorelle n’a pas fini de nous surprendre !

L'analyse du génome complet de la Chlorelle, a été réalisée par le laboratoire Information Génomique et Structurale du CNRS, à la tête d'une collaboration internationale, mêlant laboratoires américains et japonais.

Cette analyse révèle des surprises quant aux connaissances fondamentales que nous avions sur la Chlorella. En effet, elle suggère que la Chlorelle pourrait avoir un cycle sexuel, ce qui était inconnu jusqu’à ce jour. D’autre part, un virus lui aurait probablement transmis sa capacité, unique chez les algues, de synthétiser une paroi cellulaire riche en chitine (*).

 

Ces recherches sont particulièrement importantes pour faire évoluer nos connaissances et notre compréhension de ses capacités. Elles pourraient notamment nous permettre de mieux comprendre pourquoi la membrane (sa paroi cellulaire), de la Chlorelle, riche en chitine, est si efficace pour capter les métaux lourds !

  (*) la chitine est un des principaux composants de l'exosquelette des insectes et autres arthropodes, et de la paroi cellulaire de quelques espèces de champignons. Cette substance n'avait encore jamais été rencontrée dans la lignée verte (les plantes ou algues).

 

Pour en savoir plus sur les pouvoirs détoxifiants de la Chlorella étudiés par des chercheurs japonais

http://www.echlorial.fr/fr/pouvoir-de-detoxification.html

Des études ont également montré tout l’intérêt de la Chlorella pour réduire la concentration en dioxine du lait maternel :

http://www.echlorial.fr/fr/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=24&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=63

essayez une Chlorella pure

chlorelle_echlorial_en_poudre


Commentaires sur Le génome de la Chlorelle identifié

Nouveau commentaire